Une histoire de famille

Mira n’est pas qu’une organisation fournissant des chiens aux gens vivant avec un handicap. Il s’agit d’abord d’une passion familiale. Voici son histoire.

Mira Header Histoire

1975 à 1981 La naissance de Mira

Une photo historique de la première adolescente qui a bénéficiée du service de chien guide

Éric St-Pierre, fondateur, a développé une passion pour l’élevage canin dès son enfance. Il entraînait ses chiens sur la ferme familiale en suivant les conseils de son père. Sa facilité et son talent naturel à communiquer avec les animaux l’amènent à suivre une formation professionnelle, pour ensuite pratiquer le métier d’entraîneur de chiens de garde et de chiens renifleurs.

En 1975, Éric construit un chenil à Ste-Madeleine. Il consacre la plus grande partie de son temps à entraîner ses chiens. Son fils Nicolas vient au monde en 1976.

Un jour, une amie instructrice en orientation et mobilité travaillant à l’Institut de Nazareth et Louis-Braille demande conseil à Éric sur le comportement d’un chien guide provenant des États-Unis. Il n’existait alors aucune école francophone de chiens guides au Canada. Éric St-Pierre réalise rapidement que ces chiens ne sont pas élevés ni entraînés dans des conditions favorables au climat québécois. Il note également une barrière de langage, limitant l’accès à de nombreuses personnes à avoir recours aux services de ces chiens. Il promet donc à l’Institut de leur entraîner un chien.

C’est alors qu’Éric St-Pierre mit sur pied Mira, le 22 janvier 1981. Il s’agit du 1er centre francophone de chiens guides au Canada.

1981 à 1989 Une période de construction et d’expansion

Dès la 1re année de son existence, deux premiers chiens guides sont remis à des personnes non voyantes.

Les coûts liés au dressage sont élevés et le gouvernement ne peut offrir de subvention. Chaque fin de semaine, la famille se déplace dans les centres d’achats du Québec pour solliciter des dons et sensibiliser les gens à leur cause. Ils y vendent des macarons à 2 $ et font des démonstrations de chiens guides, les yeux bandés.

Pendant les dix premières années, le nombre de chiens guides attribués augmente de 3 à 17 par année. Cette forte augmentation s’explique par les nombreux partenaires qui croient à la cause.

Photo historique des premiers bénéficiaires de chien guide

1990 à 2002 Le développement de Mira

Cette période symbolise le développement de Mira. En 1990, l’organisation construit de nouvelles installations, permettant ainsi l’offre de nouveaux services.

En 1991, Mira crée un programme de chiens guides pour les jeunes aveugles. Elle devient ainsi la 1re école au monde à attribuer des chiens guides à des jeunes de moins de 15 ans.

Durant cette même année naîtra le 1er chien Labernois issu du croisement entre le Labrador et le Bouvier Bernois; un chien hybride des plus intéressants avec de belles aptitudes pour pallier un handicap.

1993 marque le début de la recherche et du développement du service de chien d’assistance auprès de personnes ayant un handicap physique, ainsi qu’aux enfants vivant avec de multiples déficiences.

En 1994, Éric St-Pierre fait l’acquisition d’un site pour la recherche et le développement à St-Césaire.

Nos chiens

2003 à 2011 L’importance de la recherche

Durant cette période, Mira tisse des liens avec différentes universités et chercheurs afin d’explorer de nouveaux champs d’expertise.

Entre 2003 et 2006, M. Noël Champagne, psychologue chez Mira, entreprend une étude importante sur l’impact du chien sur les familles d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

En 2006, Mira devient membre de la Fédération Internationale des Écoles de Chiens Guides (IGDF). Cette fédération regroupe plus de 80 écoles situées dans plus de 30 pays.

En 2008, Mira construit une nouvelle pouponnière ayant la capacité d’accueillir près de 400 chiots par année et répondant aux normes d’hygiène les plus rigoureuses. Celle-ci est rattachée à une clinique vétérinaire dotée d’équipements à la fine pointe de la technologie.

2010 est l’année où Mira inaugure la Schola Mira : un service d’intervention et de formation auprès des enfants vivant avec un TSA et leur famille. L’attribution de chiens accompagnateurs est au cœur de cette approche. Ce nouveau service voit le jour grâce à la grande implication du milieu universitaire. En parallèle, Nicolas St-Pierre devient chef instructeur pour tous les programmes offerts par Mira.

Éric St-Pierre accompagné de trois chiens Labernois

2012 à 2017 Une période de transition

En 2013, Nicolas St-Pierre devient directeur général adjoint de Mira. Sa grande expertise dans l’entraînement de chiens et sa présence tout au long de l’évolution de l’organisme font de lui un candidat idéal pour le poste. C’est en 2015 qu’Éric St-Pierre annonce la nomination de son fils au poste de directeur général.

À ce jour, Mira a offert gratuitement plus de 3000 chiens guides et chiens d’assistance à des bénéficiaires vivant au Canada. Elle a développé des partenariats en France, au Brésil et au Mexique, entre autres pays. Plus de 97 employés travaillent sur le site, répartis entre les services aux bénéficiaires, l’entraînement, le financement et l’administration.

L’ensemble de l’équipe de Mira